Exemplaires numériques, comptez-vous

[mise à jour du 22/06/2017]: Les contrats autorisant l'exploitation numérique de La lumière des morts, La profondeur des tombes, Meddik et Drift, sont signés. Selon toute vraisemblance, ces romans devraient être disponibles avant la fin de l'année. L'intégrale Bankgreen, elle, sera diffusée en numérique en même temps que la parution Kvasar du titre (courant 2018).

Ainsi:
parce qu'il faut tôt ou tard commencer à mettre les choses en ordre - ce qu'il me reste à entreprendre est beaucoup, beaucoup moins important que ce qui a été accompli;
parce que j'ai toujours promis à Olivier Girard que mes romans sortiraient sur support numérique, mais qu'il fallait me laisser le temps de la réflexion;
parce que le support papier doit rester la priorité pour la première exploitation d'une "œuvre" dite littéraire.
Pour toutes ces raisons, les romans parus chez Le Bélial' vont connaître une édition numérique.

Hormis Number Nine, Archeur et Les trois reliques d'Orvil Fisher déjà parus sur support dématérialisé, cela inclut donc:
La lumière des morts;
La profondeur des tombes;
Meddik;
Bankgreen (sachant que cela ne concerne que l'édition Kvasar à venir);
et enfin Drift.

Le Temps de Palanquine, lui, sera publié à l'horizon 2020. Je tiens plus que tout, en effet, à privilégier la sortie papier, le temps que le roman connaisse une exploitation décente dans ce format. Moi, j'ai appris à lire auprès des libraires et sans eux aussi, je n'aurais probablement jamais écrit.

Je n'ai pas changé d'avis quant au numérique et n'en changerai jamais. Je ne gagne rien avec ce format (une dizaine de ventes par titre, c'est dire…), tout simplement parce que la plus grande part s'écoule par le biais du piratage. C'est moins vrai pour les grands vendeurs de romans, au nombre desquels je ne suis pas, bien entendu.

Ite, missa est.