Articles

Les tueurs ne sont pas des gens comme les autres

Nouvelle à paraître dans un prochain Bifrost, sans doute en cours d'année 2018, mettant en scène un… tueur de retour sur sa planète natale.
Oui, je sais, on ne se refait pas.

Ineffable légèreté

Image
J'ai toujours aimé les jeux de filet. Tennis, badminton et surtout... le volley-ball féminin.

Il m'aura fallu attendre 2012 et les jeux olympiques de Londres pour pouvoir profiter des compétitions de ce magnifique sport, grâce à France 2 et leur site internet qui permettaient de suivre toutes les disciplines qui n'étaient pas diffusées sur le canal hertzien. Avant cela, c'était le désert médiatique. Il n'y avait rien. Rien. Je ne remercierai d'ailleurs jamais assez le service public pour cela.
Depuis, et avec l'explosion des canaux YouTube officiels, c'est le paradis. Ce matin, lors de son dernier match de la World Champions Cup organisée au Japon, le Brésil a battu les USA, l'un de leurs plus coriaces adversaires - avec la Chine - et termine sur la deuxième marche du podium. L'équipe est en pleine reconstruction après l'échec des olympiades de Rio pourtant inratables - les filles s'étaient arrêtées en huitième de finale - et limite don…

Le double quatuor d'Eleanor Rigby

Image
Le 11 septembre 2017 sera vendu aux enchères, à Warrington, en Angleterre, la partition originale de la chanson Eleanor Rigby. Cosignée par McCartney et George Martin, elle a été estimée au prix plancher de 20 000 livres, somme qui devrait être, je pense, largement dépassée, tant le document est précieux, unique.

Il s'agit de la partition du double quatuor à cordes retranscrite par George Martin (les quatre de Liverpool ne lisaient pas le solfège et, pour les deux survivants, ne le lisent toujours pas) sur quelques indications musicales de McCartney seulement, le producteur ayant plusieurs fois déclaré, en son temps, s'être inspiré des coups d'archet secs de la musique du générique du film Psycho, signée Bernard Herrmann.
La chanson doit beaucoup à Lennon pour son magnifique pont (le fameux Ah! look at all the lonely people posé sur un Do majeur vibrant) et la tonalité des paroles, les couplets étant pour leur part signés McCartney. Une pure merveille de collaboration mus…

Le quatorzième

Mon quatorzième roman devrait paraître au Bélial (à l'horizon 2019, sans doute). Olivier vient de le terminer et… a beaucoup aimé.

Ceux qui ont lu le dossier du Bifrost 85 consacré à ma modeste personne savent déjà qu'il s'agit d'un space/planet-opera. C'est aussi et surtout, par la protagoniste principale dont je suis l'histoire, de monde en monde, un hommage rendu aux quelques femmes dont j'ai eu la chance de croiser la route - à commencer par ma mère, source et creuset de toutes mes inspirations. Femmes de tous âges, de tous horizons, de toutes sensibilités, qui m'ont aidé à persévérer dans la voie de la création, l'écriture, à être, au bout du compte, ce que je suis aujourd'hui. Et… non, un homme humainement sincère ne désire pas toutes les femmes qu'il rencontre au cours de son existence.
Merci à elles qui m'ont inspiré l'héroïne de mon roman. J'espère que je rends justice et honneur à tout ce qu'elles m'ont donné; à…

Exemplaires numériques, comptez-vous

[mise à jour du 22/06/2017]: Les contrats autorisant l'exploitation numérique de La lumière des morts, La profondeur des tombes, Meddik et Drift, sont signés. Selon toute vraisemblance, ces romans devraient être disponibles avant la fin de l'année. L'intégrale Bankgreen, elle, sera diffusée en numérique en même temps que la parution Kvasar du titre (courant 2018).

Ainsi:
parce qu'il faut tôt ou tard commencer à mettre les choses en ordre - ce qu'il me reste à entreprendre est beaucoup, beaucoup moins important que ce qui a été accompli;
parce que j'ai toujours promis à Olivier Girard que mes romans sortiraient sur support numérique, mais qu'il fallait me laisser le temps de la réflexion;
parce que le support papier doit rester la priorité pour la première exploitation d'une "œuvre" dite littéraire.
Pour toutes ces raisons, les romans parus chez Le Bélial' vont connaître une édition numérique.

Hormis Number Nine, Archeur et Les trois reliqu…

Le Temps de Palanquine: une simple question de... temps

Image
[Mise à jour le 18/05/17]:
Le Temps de Palanquine est paru ce jour.
Bonne lecture à vous tous, du fond du cœur, où que vous soyez. Et après avoir refermé le livre, si celui-ci vous a vraiment transportés, prenez quelques minutes pour écouter Eleanor Rigby ou Penny Lane des Beatles.

[Mise à jour le 05/05/17]:
Le roman est disponible à la précommande.
Merci à mes plus fidèles lecteurs qui prennent commande du livre sans même le tenir entre les mains ni le feuilleter, sur la seule foi de mon nom et de ce qu'ils ont déjà lu de moi.  Vous le savez, ma hantise absolue, plus que jamais, est de vous décevoir. J'espère que ce ne sera pas le cas pour cette fois encore.

[Mise à jour le 28/04/17]:
La quatrième de couverture définitive:

Délicité, ville monstre. XXIIe siècle.
Le monde est noir et rouge.
Noir de suie.
Rouge de Palanquine.
Palanquine, immense corps céleste qui se rue sur le système solaire et promet de tout balayer sur son passage, à commencer par la Terre. Palanquine, ou le rappe…

Bifrost 85: pierre angulaire (et anguleuse)

Image
Le prochain dossier du 85ème numéro de Bifrost, à paraître le 26 janvier 2017, est consacré à ma modeste personne.

Les curieux en apprendront beaucoup sur moi et sur ce qui m'a tenu lieu d'existence jusqu'à présent.
Ils pourront également lire ma nouvelle inédite Proscenium.

[mise à jour du 15/12/2016]:
Au sommaire du dossier: une discussion à bâtons rompus entre Olivier Girard et moi, un abécédaire que l'on m'a soumis et auquel j'ai essayé de répondre le plus diligemment possible, une étude sur mon "travail" par l'ami Philou (Philippe Boulier) et enfin la bibliographie concoctée par Alain Sprauel.

Restez à l'écoute.